Alaloop


  • Accueil
  • > A la une (international)
  • > A LA UNE – Initiative européenne pour la croissance et l’emploi : « nous devons agir en urgence » (29/05/13).
« | Accueil | »

A LA UNE – Initiative européenne pour la croissance et l’emploi : « nous devons agir en urgence » (29/05/13).

Ce mardi 28 mai 2013, les ministres du Travail français et allemand ont dévoilé les grandes lignes d’un plan d’action commun contre le chômage des jeunes.

PME, alternance et mobilité : les trois points clés du plan d’action.

L’Initiative européenne pour la croissance et l’emploi – c’est ainsi qu’a été nommé le plan d’action – mise sur trois leviers.

Le premier, c’est l’accès au crédit des PME. L’idée est de soutenir les petites et moyennes entreprises, principales créatrices d’emplois pour les jeunes, en réduisant, pour elles, le coût de l’emprunt. Il s’agira de s’appuyer sur la Banque Européenne d’Investissement pour proposer aux PME prêtes à produire mais en manque de capital, des prêts d’argent à des taux d’intérêt raisonnables.

Le pari franco-allemand porte également sur le développement de l’alternance et de la mobilité géographique à l’échelle européenne.

A LA UNE - Initiative européenne pour la croissance et l'emploi :

Mise en œuvre du plan d’action : une urgence.

En Europe, le chômage des jeunes est un défi à relever, et vite. En mars 2013, ils étaient près de 3,6 millions dans la zone euro à ne pas trouver d’emploi, soit presque un jeune de moins de 25 ans sur quatre. Selon les chiffres d’Eurostat (l’office statistique de l’Union Européenne), les pays les plus touchés sont la Grèce (avec un taux de chômage des jeunes de près de 60%), l’Espagne (56%), l’Italie et le Portugal (38% chacun). Les meilleurs élèves sont l »Allemagne, l’Autriche (7,6% chacun) et les Pays-Bas (10,5%).

« Nous devons agir en urgence » estime François Hollande, ce mardi 28 mai, lors du colloque sur l’avenir de l’Europe organisé à Sciences Po, au cours duquel le plan d’action a été dévoilé. Il a affirmé sa volonté de lancer une « offensive » franco-allemande contre le chômage des jeunes. Il doit rencontrer, ce mercredi, la chancelière allemande et cette offensive est à l’ordre du jour. Le plan devrait être approuvé officiellement lors du Conseil Européen de juin 2013.

Un symbole fort mais une efficacité incertaine…

Un plan efficace ? L’économiste Christophe Blot en doute. Il considère que « sans croissance dans la zone euro, on ne peut pas espérer une forte reprise de l’emploi ». Il voit l’Initiative européenne pour la croissance et l’emploi avant tout comme une mesure symbolique. « Il est significatif d’en faire une cause commune, à un moment où l’Europe est souvent remise en cause » estime-t-il. Le symbole est fort, en effet, particulièrement pour le couple franco-allemand. C’est l’occasion de réaffirmer sa force motrice en Europe et sa capacité d’impulser des initiatives innovantes en économie. C’est aussi un moyen de faire oublier le débat austérité / croissance qui oppose Hollande et Merkel.

« Cependant, l’enjeu reste mineur » remarque Christophe Blot. « On peut saluer l’initiative tout en déplorant sa portée financière assez faible ». Il semble bien que la faiblesse du budget consacré à l’Initiative européenne pour la croissance et l’emploi la mine avant même qu’elle soit adoptée. En effet, le projet de budget européen pour la période 2014-2010 prévoit seulement six milliards d’euros pour l’emploi des jeunes. Cela représente environ 0,005% du PIB de l’UE, soit seulement la richesse créée par la zone euro en 26 minutes !

E.R.


Laisser un commentaire

Starstory |
Photographelareunion |
Photos974 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 974mariage
| Visite974
| Visiteslareunion